Mandataire judiciaire

Le mandataire judiciaire représente l'intérêt collectif des créanciers d'une entreprise placée en redressement ou en sauvegarde judiciaire. En cas de liquidation, il est chargé du sort des biens, du remboursement des dettes et de prononcer l'arrêt total de l'activité de l'entreprise.

 

 

Niveau d'accès minimum : Bac+4
Salaire débutant : 2 000 € brut
Secteur : Droit et justice

 Quelles sont ses missions ?

Le mandataire judiciaire joue le rôle de médiateur entre le dirigeant d'une entreprise et les créanciers. A ce titre, il informe les créanciers de l'ouverture d'une procédure collective et des modalités pour déclarer leurs créances ou les perspectives de désintéressement de celles-ci. Il est le garant de l'égalité des créanciers.

En cas de liquidation judiciaire, il se charge de la commercialisation et de la cession des biens de l'entreprise dans le souci de préserver la patrimoine des créanciers.

 En savoir plus sur le métier de mandataire judiciaire.

Comment devient-on mandataire judiciaire ?

  • Les candidats ayant un niveau minimum Master 1 en droit, sciences économiques, comptabilité-gestion, ou un DESCF (Diplôme d'Etudes Supérieures Comptables et Financières), ou un DEC (Diplôme d'Expertise Comptable) peuvent passer l'examen d'accès au stage qui comprend des matières juridiques et financières.
  • Ceux qui l'ont réussi doivent ensuite accomplir un stage professionnel de trois ans (obligatoirement rémunéré) auprès d'un maître de stage exerçant la profession. À l'issue du stage, il faut enfin réussir l'examen d'aptitude professionnelle à l'a profession de mandataire judiciaire.

En savoir plus sur le site du Conseil National des Administrateurs et Mandataires Judiciaires.


Témoignage : Axel Chuinel, Mandataire judiciaire

Copyright : Université Paris Descartes