Commissaire de Police

Placé sous l’autorité du ministre de l’intérieur, le commissaire de police, fonctionnaire de la police nationale, appartient au corps de conception et de direction. Il dirige et coordonne l’action des enquêteurs sur le terrain. Il a autorité sur l’ensemble du personnel présent dans son service de police.

Niveau d'accès minimum : Bac+5
Salaire débutant : 3 150 € net.
Secteur : Sécurité

Qui est-il ?

Le commissaire de police dirige un service de la Police nationale (commissariat, service de police judiciaire ou de renseignement, école de police, etc) et l’ensemble des personnels qui y sont affectés.
Il détermine les actions à mener pour atteindre les objectifs définis par le ministre. Il est l'interlocuteur privilégié des autorités locales (communales ou départementales) en matière de sécurité.
Le commissaire de police est officier de police judiciaire (OPJ).
Il participe à la conception, à la réalisation et à l’évaluation des programmes et des projets relatifs à la prévention de l’insécurité et à la lutte contre la délinquance et exercent les attributions de magistrat qui lui sont conférées par la loi.
Il est doté d’une tenue d'uniforme mais peuvent exercer en civil.

En savoir plus sur le métier de commissaire de police.

Recrutement par concours

  • Niveau d'admission minimum : Master 2 (en droit de préférence). Puis concours, accessible aux candidats agés de 35 ans.
  • Pour augmenter ses chances, il est possible de suivre, après un master, une préparation à l'ENSP (École Nationale Supérieure de Police) ou dans une dizaine d'IEJ (Instituts d'Etudes Judiciaires).

Formation

  • Durée de la formation : 2 ans (rémunérée) à l'ENSP (École Nationale Supérieure de Police) située à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (69).
  • Ministère de Tutelle : Ministère de l'Intérieur.
  • Nature du diplôme : diplôme national ou diplôme d'Etat.
  • Niveau terminal d'études : bac+7

 En savoir plus : Devenir Commissaire de police.


Témoignage : Jean-Michel Ducorroy, Commissaire divisionnaire

Copyright : Agorassas

Source : Mooc Le Droit est-ce pour moi ?

Témoignage : Emmanuel Fleury, Commissaire divisionnaire

Copyright : Université Paris Descartes