Substitut du procureur

Le substitut du procureur ou le vice-procureur de la République est un magistrat professionnel placé sous l'autorité du procureur de la République qui lui délègue une partie de ses compétences. Il peut recevoir les plaintes, diriger les enquêtes, décider des éventuelles poursuites à engager contre tout auteur d'infraction et, au cours du procès, demander l'application de la loi.

Niveau d'accès minimum : Bac+4
Salaire débutant : 2 659 € net.
Secteur : Droit et justice

Quelles sont ses missions ?

Le substitut du procureur de la République intervient sur information des services de police, de gendarmerie, mais également des services de l'Etat ou à la suite d'une plainte d'un particulier, lorsqu'une infraction est commise dans le ressort du tribunal de grande instance dans lequel il exerce ses fonctions. Il procède ou fait procéder à tous les actes nécessaires à la recherche et à la poursuite des auteurs d'infractions pénales. A cette fin, il dirige l'activité de la police judiciaire et contrôle notamment les interpellations, les placements en garde à vue et les prolongations de cette mesure. Le procureur a l'opportunité des poursuites. Il peut ainsi engager des poursuites lorsque une infraction est établie.

En savoir plus :

Recrutement par concours 

  • Niveau d'admission requis : Master 1 en droit ou diplôme d'un IEP (Institut d'Etudes Politiques).
  • Préparation au concours possible dans un IEJ (Institut d'Etudes Judiciaires) pour augmenter ses chances de réussite. 

 Formation

  • Durée de la formation : 31 mois à l’École nationale de la magistrature de Bordeaux.
  • Ministère de tutelle : Ministère de la Justice. 
  • Niveau terminal d'études : Bac+7

Pour en savoir plus : Se former pour devenir Magistrat.

 


Témoignage : Johanna Brousse, Substitute du procureur

Copyright : Agorassas

Source : Mooc Le Droit est-ce pour moi ?