Portail universitaire du droit

La double diplomation à la faculté de droit de Grenoble

JCP.G N°21-22 du 27 mai 2019

La double diplomation à la faculté de droit de Grenoble

David Dechenaud, doyen

Faculté de Droit de Grenoble

Depuis plus de 20 ans, la faculté de droit de l’université Grenoble Alpes (UGA) propose une carte de formation attractive dont une des spécificités est la double diplomation. Face à la demande des étu­diants et du monde socio-économique, la faculté renforce régulièrement cet axe de formation. Ainsi, à la rentrée prochaine, 2 nouvelles formations en double diploma­tion vont être ouvertes. La première de niveau master 1 en « Droit public et privé des affaires » sera proposée sur le site uni­versitaire de Valence, en partenariat avec la faculté d’économie de l’UGA, dans la suite d’une double licence Droit-économie, existant depuis 3 ans. La seconde de niveau master (1 et 2) intitulée « Gouvernance territoriale » sera, quant à elle, lancée en partenariat avec Sciences-Po Grenoble. L’année précédente, la faculté ouvrait un parcours de licence Droit franco-allemand, proposée en partenariat avec l’université de la Sarre.

La double diplomation prend ainsi plusieurs formes à la faculté de droit avec pour socle commun un diplôme de droit (licence, master). Ce diplôme est complété par un autre proposé soit par une autre compo­sante de l’UGA (licences Droit-langues ou Droit-économie ; master 1 Droit public et privé des affaires), soit par un autre établissement public français (master Gou­vernance territoriale) ou étranger (licence Droit franco-allemand).

Ces formations sélectives présentent un réel intérêt pour les étudiants qui acquièrent une grande palette de connais­sances au-delà du seul champ juridique. Plébiscités par les entreprises pour leur ouverture d’esprit et leurs compétences étendues, les étudiants répondent ainsi parfaitement aux besoins actuels du mar­ché du travail.

La faculté de droit de Grenoble profite également de ces doubles diplomations pour renforcer les relations avec ses par­tenaires locaux et élargir son rayonnement à l’international.


  Voir l'article

Tags: