Portail universitaire du droit

Toulouse - Nouvelles de la faculté de droit

JCP.G N°18 du 06 mai 2019

Toulouse - Nouvelles de la faculté de droit

Philippe Nélidoff, doyen de la faculté de droit et science politique de Toulouse

Faculté de Droit et Science Politique

L’année 2018-2019 a été particulièrement dense : réforme de la Licence, parcour­sup saison 2 (15 commissions de classement des 6 000 vœux reçus), auto-évaluation.

Même si ces procédures sont très lourdes, elles nous permettent de progresser dans plusieurs domaines : les liens entre le lycée et l’enseignement supérieur (avec la politique d’immersion croisée), les bilans en matière de formation de la première année de Licence jusqu’au doctorat et à la préparation des agrégatifs (5 admissibles à l’agrégation de droit privé).

Tout en restant généraliste, notre Licence sera mieux articulée, de manière progres­sive, sur le cycle Master avec 5 parcours : droit privé et carrières judiciaires, droit public et concours administratifs, droit des affaires, droit social, droit international et droit euro­péen. Nous accentuons les compétences linguistiques avec une autoformation guidée en L1, l’introduction de cours de droit en anglais, la montée en puissance de notre European School of Law qui regroupe les parcours internationaux (2 licences bilingues et doubles diplômes avec nos partenaires étrangers). Nous menons une politique d’ouverture en diversifiant les bonifications : activités sportives, culturelles et citoyennes. Après avoir créé cette année deux nouveaux masters 2 : Droit pénal des affaires publiques et privées et Droit de l’environnement, nous ouvrons à la rentrée 2019 une L1 en FOAD, d’où une Licence en droit complète en for­mation ouverte à distance. Nous travaillons à la création d’une nouvelle filière droit et médecine, avec des majeures/mineures en ligne, fruit d’une collaboration avec les facul­tés de médecine de Purpan et de Rangueil. Nous profitons ainsi de l’expérience acquise avec la Passerelle qui a fêté cette année ses dix ans et qui permet d’accueillir, en L2, les étudiants issus de PACES et de CPGE ayant obtenu au moins dix de moyenne, moyennant un dispositif de rattrapage en droit privé et droit public, avec un taux de réussite de l’ordre de 100 %.


  Voir l'article

Tags: