Portail universitaire du droit

Nancy innove

JCP.G N°12 du 19 mars 2018

Nancy innove

Fabrice Gartner, doyen de la faculté de droit, sciences économiques et gestion de Nancy

Faculté de Droit, Sciences Economiques et Gestion

La faculté de Nancy est une grande mai­son d’histoire et d’exception. Dans le « palais académique » qui fait la fierté de nos équipes, nos 5 300 étudiants (+ 5 % par an) accueillent une évolution en profondeur. La licence droit est renforcée. Plus géné­raliste, elle n’oblige plus à des choix trop précoces. Le parcours « pays de common law » et le magistère affaires qui commence en L3 ouvrent à l’international. Un portail économie-gestion sur deux ans ouvre en 2018, et donne accès à une L3 d’économie, de finance ou de gestion. Dans l’antenne d’Épinal, est mis en place un DU passerelle permettant aux juristes de se réorienter vers l’économie ou la finance. Et bien sûr, son parcours droit-éco reste un fer de lance permettant à l’étudiant d’être, en trois ans, titulaire de 2 licences.

La faculté mise sur les cursus adaptés ; li­cence en 4 ans pour les admis « oui si » de parcours sup, ou licence en deux ans pour les étudiants identifiés comme ayant des aptitudes particulières. Elle développe par ailleurs de nouvelles pédagogies : rattra­pages de niveau en langue, histoire, culture générale, économie, examens sur tablettes pour faciliter le contrôle continu.

En master, l’offre est revue. Après le mas-ter Ingénieurs en économie, une nouvelle filière « Régulation » naît en 2018, image du dynamisme des chercheurs. En droit, de nouvelles mentions et de nouveaux M2 répondent à la demande, et surtout les TD disparaissent en M1 au profit du contrôle continu intégral et des « classes inversées ». L’alternance (300 apprentis à « l’IUP Fin ») progresse, avec un premier M2 en appren­tissage, et des contrats de professionnalisa­tion de plus en plus nombreux.

Avec plus de 40 universités partenaires, la faculté est au cœur d’un grand réseau Eras­mus. Elle est soutenue par les collectivités, le Grand Nancy et la région Grand-Est, qui la reconnaissent comme un acteur majeur de la vie économique du territoire. Les en­seignants, confiants en l’avenir, sont mobili­sés et célèbrent, aux rentrées solennelles, le succès du pacte tradition/modernité.


  Voir l'article

Tags: