Portail universitaire du droit

L’École de droit de la Sorbonne se renouvelle dans la continuité

JCP.G N°37 du 12 septembre 2016

L’École de droit de la Sorbonne se renouvelle dans la continuité

François Guy Trébulle, directeur de l’École de droit de la Sorbonne

École de Droit de la Sorbonne

Au sein de l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, l’UFR juridique dénommée École de droit de la Sorbonne (EDS) regroupe désormais toutes les forma­tions juridiques, toutes les activités de recherche et la quasi-totalité des juristes œuvrant à l’université.

Au pôle formation répondent des pôles dédiés aux relations extérieures, à l’insertion professionnelle et à la recherche. Des Instituts sont par ailleurs intégrés à l’EDS : le fameux IEJ Jean Domat, l’Institut des assurances de Paris (IAP), l’Institut d’administration économique et sociale (IAES) et l’Institut de droit des affaires internationales (au Caire).

Si l’on intègre les étudiants du Centre audiovisuel d’études juridiques des universités de Paris, les étudiants juristes inscrits à Paris 1 sont plus de 14 000 en 2016. En Master, plus de 80 diplômes répartis dans 20 mentions couvrent l’ensemble du champ des disciplines juridiques en reflétant la richesse des domaines d’excellence de l’EDS. La Chaire « Cité du droit » manifeste la volonté d’ouverture que l’on retrouve dans le magistère de Droit des activités économiques ou dans les doubles diplômes mariant le droit à d’autres disci­plines : science politique, économie, gestion, philosophie, histoire, histoire de l’art, géographie ; dans des licences préparées au Caire, à Bucarest ou à Buenos Aires.

Il faut citer le Collège international de droit de la Sorbonne qui rassemble les programmes franco-étrangers (en liens avec l’Angleterre, l’Italie, l’Allemagne ou l’Espagne).

Au-delà, des centaines d’étudiants participent à des échanges et programmes de mobilité. Tout récemment, un accord avec Queen Mary University met en place un programme bilingue et innovant par la création d’un double diplôme. D’autres partenariats se préparent, où l’EDS manifeste, parfois avec d’autres, le dynamisme de l’enseignement du droit français.


  Voir l'article

Tags: