Portail universitaire du droit

Nîmes - Ouverture du master Droit public des affaires locales

JCP.G n°4 du 27 janvier 2016

Nîmes - Ouverture du master Droit public des affaires locales

Nicolas Font, directeur du département Droit, Économie et Gestion, université de Nîmes


  Nicolas Font, directeur du département Droit, Économie et Gestion, université de Nîmes

Les collectivités territoriales ont connu de profonds changements sur les 30 dernières années. Les différentes lois de décentralisation (en 1982, 2003 et 2010), ainsi que les divers transferts de com­pétences qui les ont accompagnés, ont conduit à intensifier l’intervention des collectivités locales dans le domaine éco­nomique et sociale. Les cadres territoriaux qui occupent des fonctions de juristes au sein des grandes collectivités territoriales ou des fonctions plus transversales au sein des collectivités de taille plus modeste ont besoin d’acquérir un savoir-faire qui im­plique des connaissances en droit public, mais aussi en économie, en management et en aménagement du territoire. Outre cette polyvalence recherchée, l’intégra-tion dans une collectivité territoriale né­cessite la réussite à un concours de caté­gorie A (principalement attaché territorial ou ingénieur, voire administrateur). Or, les attentes des employeurs publics locaux en termes de compétences des futurs cadres et celles permettant de réussir les concours ne sont pas totalement équiva­lentes. À l’académisme des savoirs pour le concours, il faut combiner la professionna­lisation des savoir-faire et des savoir-être. Le master Droit public des affaires locales propose des enseignements sur 2 années combinant une préparation aux concours de l’administration territoriale et une for­mation d’intégration à l’emploi de cadres de la fonction publique territoriale.

S’agissant de la 1 re année de master, les étudiants vont parfaire leur culture juridique en droit public et leur culture générale. S’agissant de la 2 e année, les enseignements sont tournés vers la pra­tique professionnelle. Ils seront assurés tout autant par des professionnels que des universitaires afin de renforcer une culture au croisement des disciplines juri­diques, économiques et gestionnaires (V. le programme de la formation sur www. unimes.fr ).


  Voir l'article