Portail universitaire du droit

Une université de taille humaine offrant des formations adaptées à son environnement

JCP.G n°1 du 09 janvier 2015

Une université de taille humaine offrant des formations adaptées à son environnement

Philippe Guez, professeur, directeur-adjoint du département droit, économie-gestion de l’université de la Polynésie française

Département Droit, Economie et Gestion

Philippe Guez, professeur, directeur-adjoint du département droit, économie-gestion de l’université de la Polynésie française

L’université de la Polynésie française existe depuis près de 30 ans. Elle émane de l’université française du Paci­fique, créée en 1987, qui comportait deux entités, l’une à Nouméa, l’autre à Papeete. Depuis 1999, celles-ci sont devenues l’université de la Nouvelle-Calédonie (UNC) et l’université de la Polynésie française (UPF). Aujourd’hui, l’UPF compte 3 500 étudiants. Le département droit, économie-gestion reçoit à lui seul 1 400 étudiants. S’agissant des enseignements juridiques, l’UPF offre des formations reconnues et diversifiées : licence de droit (L1, L2 et L3), d’adminis-tration publique (L3) et master (M1 et M2) de Droit des activités économiques. Dans le cadre de la formation continue sont pro­posés, outre la capacité en droit, un certifi­cat d’université (droit du travail de la Poly­nésie française), deux DU (droit médical et généalogiste successoral) et un diplôme inter-universitaire « médiateur ». En parte­nariat avec l’IEJ de Paris I, se trouve assu­rée une préparation à l’examen d’entrée au CRFPA et au concours de l’ENM.

De nombreuses possibilités de mobilité internationale sont également offertes par l’UPF, dans le Pacifique ou dans le reste du monde. Certains de nos étudiants poursuivent ainsi leur cursus à l’étranger, par exemple en Nouvelle-Zélande ou en Chine (le chinois étant enseigné par l’ins-titut Confucius de l’UPF).

En matière de recherche, l’UPF dispose depuis 2008 d’une école doctorale com­mune avec l’UNC (ED 469) et de 5 labora­toires parmi lesquels le GDI (Gouvernance et développement insulaire - EA 4240), composé principalement de juristes, de politistes, d’économistes et de gestion­naires, dont l’un des axes thématiques est l’étude de la particularité du droit appli­cable en Polynésie française.