Motion de la Conférence des Doyens de Droit et de Science politique - 14 novembre 2020


La Conférence des Doyens de Droit et de Science politique rappelle son opposition aux dispositions du projet de loi de programmation de la recherche 2021-2030, et notamment à celles qui portent atteinte à la procédure de qualification nationale des enseignants-chercheurs.

Le Conseil National des Universités, en tant qu’institution nationale, est nécessaire à la qualité et à l’égalité du service public de l’enseignement supérieur dans l’ensemble des Universités. Il est garant de l’unité du statut des professeurs et des maîtres de conférences et de l’équivalence des recrutements auquel l’autonomie des Universités ne saurait porter atteinte.

 C’est pourquoi la Conférence des Doyens de Droit et de Science politique demande solennellement le retrait pur et simple de l’article 3 bis et s’associe sans réserve aux motions des sections CNU du groupe 01, ainsi qu’aux mesures qu’elles ont décidées.

Actualité acteur du droit

  Télécharger le document

  Voir le document


Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2020 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech