Portail  Actualités de la recherche  Manifestations  L'influence des constitutions françaises sur le constitutionnalisme napolitain (1796-1815)

L'influence des constitutions françaises sur le constitutionnalisme napolitain (1796-1815)
mercredi26octobre2022
17:0019:00

Séminaires

L'influence des constitutions françaises sur le constitutionnalisme napolitain (1796-1815)


Présentation

 

Ce volume esquisse une histoire constitutionnelle du royaume de Naples au moment décisif de la transition de l'ancien au nouveau régime, en l'inscrivant dans l'histoire révolutionnaire et constitutionnelle européenne.

De la pensée de Jean-Jacques Rousseau et des modèles constitutionnels nés de la Révolution française, l'analyse passe au sud ; l'élaboration du projet constitutionnel de la République napolitaine de 1799 conduit à la dernière phase du royaume de Murat avec son épigone constitutionnel.

Le projet constitutionnel de la République napolitaine, élaboré principalement par Francesco Mario Pagano, représente la tentative la plus décisive des soi-disant Républiques sœurs de s'écarter du modèle de la constitution française de l'an III, pour offrir au royaume de Naples une constitution aussi nationale que possible.

Un autre moment important survient avec l'octroi de la « constitution de Bayonne » par Joseph Bonaparte : négligée par l'historiographie parce que « non mise en œuvre » et peu libérale, la première constitution formelle des Napolitains occupe une place importante dans l'histoire du Royaume. Malgré ses limites, elle réussit à s'identifier aux instances autonomistes des patriotes. En 1812, les Britanniques s'opposent à deux modèles plus avancés et au constitutionnalisme napoléonien : la Constitution de Cadix, démocratique, et la Constitution de Palerme, libérale. En 1808, avec les deux constitutions de Bayonne que Napoléon est contraint d'accorder aux Espagnols et aux Napolitains après la conquête occasionnelle de l'Espagne, une sorte de « guerre des constitutions » se déclenche. Dans ce contexte se répand rapidement, précisément à partir du royaume de Naples, la Charbonnerie qui a tant d'importance dans l'histoire du Risorgimento : le volume approfondit la thèse historiographique de la fondation de la secte par Pierre-Joseph Briot, jacobin franc-comtois, membre du Conseil des Cinq-Cents et, pendant la décennie française, intendant des Abruzzes et de Calabre.

 

Programme

 

17h00 : Intervention de Francesco Mastroberti, Professeur d'histoire du droit, Université de Bari Aldo Moro

19h00 : Fin

 

 

Entrée libre


Première séance du Séminaire d'histoire du droit organisé par le laboratoire ERMES, UNICE


Faculté de droit
Salle 319
Avenue Doyen Trotabas
06050 Nice cedex 1

Université Côte d'Azur
Faculté de Droit et Science Politique
Equipe de Recherche sur les Mutations de l'Europe et de ses Sociétés
Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien de l'Académie des Sciences Morales et Politiques
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2022 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech