Portail  Actualités de la recherche  Manifestations  Fabrique politique de l’Ecole, fabrique scolaire du politique

Fabrique politique de l’Ecole, fabrique scolaire du politique
&
jeudi21octobre2021
vendredi22octobre2021

Colloque

Fabrique politique de l’Ecole, fabrique scolaire du politique

Dynamiques et effets du gouvernement de l’institution scolaire


Présentation

 

Depuis une trentaine d’années en particulier, l’intérêt des sciences sociales pour les dimensions politiques de l’Ecole est allé croissant. Cette dynamique s’est développée par la réhabilitation du rôle de l’action publique (van Haecht, 1998 ; van Zanten, 2004) et du maillage administratif (Buisson-Fenet, 2008 ; Dutercq, 2001) dans la compréhension des faits éducatifs, ainsi que par la normalisation relative de l’objet Ecole en science politique (Sawicki, 2012). Formant un ensemble disparate marqué par la diversité empirique et disciplinaire, ces travaux témoignent de la portée politique de l’Ecole à l’échelle de la société (Prost, 1992) et permettent de saisir de l’intérieur le fonctionnement de « l’Etat éducateur » (Barroche, Le Bouedec, Pons, 2008).

Tout en faisant un point d’étape, ce colloque vise à travailler sur des chantiers de recherche qui, pour certains, restent encore largement à construire, ou qui, pour d’autres, sont étoffés mais méritent d’être prolongés à partir de nouvelles perspectives. Dans cette optique, il est possible de retenir une approche d’ensemble questionnant les conditions et les effets politiques du gouvernement de l’institution scolaire, en particulier dans les premier et second degrés. Cette perspective invite à ne pas voir l’Ecole comme une entité réifiée, mais plutôt à décomposer les espaces et les acteurs qui font sa chair et à restituer les chaînes d’interdépendances qui les relient. Le parti pris d’une approche résolument empirique a vocation à armer l’analyse des opérations symboliques et pratiques qui façonnent une institutionnalisation permanente (Lagroye, Offerlé, 2010) dans laquelle prennent corps des processus de gouvernement auxquels participent tout autant les agents de l’institution – des sommets de l’Etat aux espaces locaux – que les acteurs périphériques – spécialisés ou non – et les publics.

Pour être étudiée, la pluralité des concrétisations de tels phénomènes requiert de s’intéresser à des objets divers qui, s’ils sont rarement mis les uns à côté des autres sous l’effet de la spécialisation académique, renseignent tous sur les logiques et les conséquences politiques de la gestion de l’institution scolaire. Un premier axe de questionnement porte sur l’action et les transformations de l’Etat éducateur, autour en particulier du changement institutionnel et des dynamiques relationnelles dans la fabrique de l’action publique éducative. Un second axe appréhende quant à lui les dimensions politiques de la régulation des comportements des acteurs aux prises avec l’institution, soulevant notamment l’influence politique de l’acculturation scolaire et les dynamiques de mobilisations collectives dans et autour de l’Ecole. Dans une perspective pluridisciplinaire, le colloque est ouvert à des travaux mobilisant diverses méthodes d’enquête.

 

Programme

 

Jeudi 21 Octobre

 

9h30 : Introduction
Thomas Douniès, Curapp-ESS – Université de Picardie Jules Verne
Vanille Laborde, Mesopolhis – AMU - IEP Aix – CNRS
Guillaume Silhol, Mesopolhis – AMU - IEP Aix - CNRS

 

Session 1 - Formation, traduction et traitement scolaires des problèmes publics

10h00 : Enseigner l’argent à l’école : entre politisation d’un problème scolaire et scolarisation d’un problème public
Marion Clerc, Irisso – Université Paris-Dauphine

Politique de promotion de l’égalité des chances en éducation prioritaire : conditions d’émergence au sein de et effets sur l’institution scolaire
Alice Pavie, Lest – Aix-Marseille Université

Mettre en chiffre la réalité scolaire : bricolage statistique autour des « atteintes à la laïcité » dans l’Education nationale
Vanille Laborde, Mesopolhis – AMU - IEP Aix - CNRS

Discussion : Ludivine Balland, Cens – Université de Nantes

 

12h00 : Pause déjeuner

 

Session 2 - Usages politiques de l’école dans la régulation des populations par l’état social

14h30 : Dans les coulisses de l’Etat éducateur. La fabrique locale d’une politique éducative mémorielle
Aude Signoles, Mesopolhis – AMU - IEP Aix - CNRS

Choisir son école, choisir son camp ? Les enjeux de la scolarisation des élèves algériens pendant la guerre d’indépendance algérienne
Christine Mussard, Iremam – Aix-Marseille Université

La Home-Affairisation de l’Ecole. La normalisation du contrôle migratoire dans les écoles sud-africaines : une convergence entre des rationalités politiques managériales, de justice socio-historique, et de préférence nationale
Jeanne Bouyat, Ceri – Sciences Po Paris

Etranger·es aux portes de l’Ecole. La production des frontières nationales dans les guichets de l’Etat social
Thomas Douniès, Curapp-ESS – Université de Picardie Jules Verne

Discussion : Fabrice Dhume, CRIsIS, associé à l’Urmis, fellow à l’ICM

17h00 : Fin de la 1ère journée

 

Vendredi 22 Octobre

 

Session 3 - Imbrication des socialisations scolaire et politique

9h30 : Devenir précaire stabilisé dans l’Etat : socialisations concurrentes, double appartenance et carrières morales d’enseignants de religion en Italie
Guillaume Silhol, Mesopolhis – AMU - IEP Aix - CNRS

La socialisation professionnelle comme socialisation politique. L’entrée dans l’action collective des enseignants débutants du second degré général et technologique public
Nada Chaar, Curapp-ESS – Université de Picardie Jules Verne

Dispositif d’ouverture sociale et injonctions scolaires à se dire politiquement
Collectif La Grenade

"On vient pour le cours, c’est pas pour parler de la grève !” Contribution à une analyse des rapports socialement différenciés des étudiant·e·s à l’articulation entre le scolaire et le politique
Noé Fouilland, Citeres, Cost – Université de Tours

Discussion : Géraldine Bozec, Urmis – Université Côte d’Azur

 

12h00 : Pause déjeuner

 

Session 4 - L’école, objet et moyen de luttes politiques

14h00 : S’engager pour une autre Ecole, militer dans et contre l’institution scolaire. Les mobilisations pédagogiques des enseignants de la Villeneuve de Grenoble (années 1970-années 2000)
Marie-Charlotte Allam, Pacte – Université Grenoble Alpes

Porter/adhérer à un projet d’écoles confessionnelles et/ou « alternatives » hors contrat : une politisation hors l’Etat ?
Marie Doga, Cresco – Université Toulouse Paul Sabatier
Valérie Larrosa & Fanny Parent, Lassp – Sciences Po Toulouse

L’actualisation des rapports au politique de mères (et de pères) mobilisé·es : le cas de contestations parentales en Seine-Saint-Denis
Félicie Roux, Lab’Urba – Université Paris-Est

Discussion : Lorenzo Barrault-Stella CNRS, Cresppa-CSU – Université Paris 8

16h00 : Pause

16h30 : Conférence de clôture - L’Etat-éducateur par ses plateformes : les interfaces numériques dépolitisent-elles l’institution scolaire ?
Hélène Buisson-Fenet, CNRS, Triangle – Ecole Normale Supérieure de Lyon

 

 

Inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Organisé par le laboratoire MESOPOLHIS (UMR 7064, Aix-Marseille Université - CNRS), le CURAPP-ESS (UMR 7319) et le CRESPPA-CSU (UMR 7217).


Espace Séguin
31 av. Jean Dalmas
13625 Aix-en-Provence

Document

Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien de l'Académie des Sciences Morales et Politiques
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2021 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech