Portail universitaire du droit

Le régime des cultes en Guyane

Conférence et cycle

Le régime des cultes en Guyane

Droit et religion

mercredi 29 janvier 2020

Présentation

Ce sujet se présente de manière originale en Guyane et il est intéressant de noter qu’un contentieux récent a permis de le fixer juridiquement. Ce contentieux, comme c’est souvent le cas, découle d’un problème financier. En l’occurrence la rémunération des prêtres catholiques par la Collectivité de Guyane était contestée par celle-ci. Elle invoquait le principe de laïcité, selon lequel la République ne privilégie aucun culte. Le contentieux qui s’est développé est particulièrement intéressant car il a impliqué différents ordres de juridiction : constitutionnel, administratif faisant aussi appel au droit privé.

C’est ce qu’universitaires et juges sauront expliquer lors de cette conférence à plusieurs voix. Il est vrai que les enseignements de cette affaire sont originaux. Si la loi de 1905 sur la laïcité ne s’applique pas en Guyane, le principe constitutionnel de laïcité s’y exerce évidemment, bien que dans le contentieux examiné, il soit écarté, car la Guyane reste toujours spécifiquement soumise à un texte de 1828, du temps où la Constitution proclamait le catholicisme religion d’État. Il faut aussi observer que les cultes autres que catholique ne sont pas concernés par toute cette construction faisant échapper la Guyane au principe.

Voilà qui, à n’en pas douter, animera le débat avec le public, qui suivra les exposés. Et l’Université de Guyane n’oublie pas pour autant que les livres sacrés sont pluriels, que différentes religions existent aujourd’hui en Guyane : c’est ce que l’exposition intitulée "À livres ouverts" de la Bibliothèque nationale de France, éclaire par de belles illustrations dont on prendra connaissance des 24 janvier au 10 février, bâtiment A (campus Troubiran).

La conférence sera suivie d'un moment convivial.

 

Programme

Rapport introductif et modération
Carole Hassoun, Maître de conférences de droit privé et sciences criminelles, Université de Guyane

Les principes constitutionnels
Florence Faberon, Professeure de droit public, Université de Guyane

Le juge administratif
Thomas Vollot, Magistrat au tribunal administratif de la Guyane

Droit privé et juge judiciaire
Frédéric Bondil, Directeur du département de sciences juridiques et économiques et maître de conférences de droit privé et sciences criminelles, Université de Guyane


Université de Guyane
Campus Troubiran - amphi E
Route de Baduel
97337 Cayenne