Portail universitaire du droit

Stress climatique : La nature au secours des milieux aquatiques

Colloque

Stress climatique : La nature au secours des milieux aquatiques

Du jeudi 12 décembre 2019 au vendredi 13 décembre 2019

Présentation

 

A l'heure actuelle, les effets du changement climatique se font ressentir sur les milieux aquatiques ainsi que sur les activités et ouvrages y associés. Ils tendent à augmenter à l'avenir les risques qui pèsent sur la biodiversité, les ressources naturelles et les activités humaines. Des effets plus ou moins catastrophiques risquent d'avoir un impact sur des secteurs tels l'administration de l'eau, la prévention de la santé, l'aménagement urbanistique, les transports, l'agriculture, la sylviculture et le tourisme.

Or, depuis l'accord de Paris de 2015, l'adaptation au changement climatique est devenue l'un des objectifs globaux. Parmi les techniques d'adaptation, il y a les solutions fondées sur la nature. Qualifiées de "mesures sans regret" (no-regret-options), elles se présentent de manière particulièrement prometteuse pour aménager les cours d'eau et les milieux y associés. En effet, elles génèrent des bénéfices indépendamment de la réalisation effective des risques climatiques. Ces mesures de renaturation n'agissent pas seulement sur le volume de Co2 dans l'atmosphère (techniques de fixation du carbone à travers des approches écosystémiques), mais préviennent aussi les conséquences du changement climatique, à savoir les risques conjugués d'inondations et de sécheresses ainsi que la perte de biodiversité.

Les mesures de renaturation du milieu aquatique sont cependant confrontées à de nombreux obstacles qu'il conviendra de saisir pour pouvoir les surmonter. Ils relèvent notamment de contraintes inhérentes à l'hydrologie, à la biologie, à l'ingénierie, à la politique foncière et d'aménagement, au cadre juridique et administratif et à l'acceptabilité sociale.

Le colloque s'intéressera aux techniques d'aménagement du milieu fluvial et des zones alluviales basées sur la nature (retrait de digues et récupération de zones inondables, (re)constitution de paysages fluviaux et de prairies humides...).

Les contributions insisteront sur la restauration des dynamiques et fonctionnalités fluviales qui ont pour objectif de lutter contre les risques climatiques (inondations, périodes de sécheresse). Elles indiqueront aussi des pistes à suivre pour surmonter les obstacles qui se présentent dans ce contexte. La démarche sera pluridisciplinaire et exposera aux participants les outils théoriques et pratiques nécessaires à la réalisation de cet objectif.

Une visite sur site est prévue l'après-midi de la 2ème journée.

 

Programme

 

12 décembre 2019

 

9h00 : Mot d’accueil

9h15 : Communication introductive
Jochen Sohnle, Professeur de droit public à l’université de Lorraine, Chercheur à l’IRENEE, Président de la Société française pour le droit de l’environnement (section Est)

 

Modalités techniques de l’aménagement fluvial basées sur la nature

 

Outils sectoriels et transversaux

9h30 : Restaurer le Rhin supérieur pour renforcer l’adaptation des écosystèmes alluviaux au changement climatique : premier retour d’expérience et perspectives
Laurent Schmitt, Professeur de géographie, Laboratoire Image, Ville, Environnement (LIVE UMR 7362), Université de Strasbourg, CNRS, ENGEES - ZAEU LTER, Strasbourg, France

9h50 : Les options techniques de récupération des grandes dimensions d’un fleuve et la place des trames verte et bleue
Jean-Nicolas Beisel, ENGEES (Ecole nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg)

10h10 : L’eau dans les documents d’urbanisme : vers une meilleure intégration du cycle de l’eau pour adapter la ville aux risques climatiques
Vincent Tissot, Juriste de l’environnement, Responsable du service urbanisme de la Ville d’Illkirch-Graffenstaden

10h30 : Echanges avec la salle

10h50 : Pause-café

11h10 : La valorisation des actions de renaturation du milieu aquatique : les enseignements tirés de l’« Habitat Evaluation Procedure » (HEP)
Nathalie Tavernier-Dumax, Maître de conférences en économie, Université de Haute-Alsace, Mulhouse

11h30 : Le site du Woerr : La renaturation d’une ancienne gravière d’extraction de granulats
Isabelle Combroux, Maître de conférences, LIVE UMR 7362 UNISTRA-CNRS Laboratoire Image, Ville, Environnement Institut de botanique, Université de Strasbourg

11h50 : La démarche écosystémique (amélioration des fonctionnalités écosystémiques, diminution des émissions de CO2)
Freddy Rey, Directeur de recherche IRSTEA

12h10 : Echanges avec la salle

 

12h30 : Pause déjeuner (repas offert)

 

Leviers d’action pour accompagner les solutions fondées sur la nature en faveur des milieux fluviaux

14h00 : Table ronde

Avec :
Représentant.e des collectivités territoriales (France) : région Grand Est (intervenant.e à confirmer)
Représentant.e du ministère de la Transition écologique et solidaire (France) (intervenant.e à confirmer)
Guy Dietrich, Directeur Général adjoint, Agence de l’eau Rhin-Meuse
Représentant.e d’un organisme de coopération transfrontalière : Grande Région ou Rhin supérieur (intervenant.e à confirmer)
Représentant.e de l’administration allemande (intervenant à confirmer)
La vision de l’administration suisse : représentant du canton du Valais (intervenant.e à confirmer)
L’approche de l’Union européenne (intervenant.e à confirmer)

16h40 : Echanges avec la salle

17h00 : Fin de la première journée

 

13 décembre 2019

 

Témoignages et pratiques dans le contexte national, européen et international

9h30 : L’expérience du Lac Saint Jean (Canada)
Sophie Lavallée, Professeure titulaire, Faculté de droit, Université Laval, Québec
Monique Poulin, Professeure et Chercheure au Centre de la science de la biodiversité du Québec (CSBQ), Canada

9h50 : La restauration des zones humides du bassin du Danube en Serbie au regard de la multiplicité des acteurs concernés
Bojana Aleksic, Doctorante en droit public, Université de Lorraine

10h10 : L’expérience de l’Elbe
Un représentant du territoire de Dresde (intervenant.e à confirmer)

10h30 : Echanges avec la salle

10h50 : Pause-café

11h10 : La gestion adaptative des écosystèmes, un outil pertinent pour les solutions fondées sur la nature ? Une approche sociologique à partir de l’étude des conflits et des compromis dans la restauration de la continuité écologique
Julien Pongérard, Doctorant en sociologie, UMR GESTE (IRSTEA – ENGEES)

11h30 : Les solutions pratiques du droit civil français : de la réparation des atteintes à l’environnement à la renaturation des milieux aquatiques sous pression climatique
Marie-Pierre Camproux-Duffrène, Professeure de droit privé, Université de Strasbourg

11h50 : Les solutions pratiques du droit administratif français : Les outils juridiques de protection de la nature
Simon Jolivet, MCF de droit public, Université de Poitiers
(2e intervenant.e à confirmer)

12h10 : Echanges avec la salle

12h20 : Communication conclusive : la dimension éthique de l’adaptation des espaces fluviaux aux risques climatiques
Valérie Chansigaud, Historienne associée au laboratoire SPHÈre, Université Paris Diderot-CNRS

 

12h50 : Pause déjeuner (repas offert)

 

14h30 : Visite de terrain : restauration et lutte contre les inondations du ruisseau du Grémillon de Pulnoy – Nancy

16h30 : Fin de la journée

 

 

Contacts à l’Ifore : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. assistée de : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscription : https://catalogue.ifore.developpement-durable.gouv.fr/content/stress-climatique-la-nature-au-secours-des-milieux-aquatiques
Participation gratuite à l’exception des frais de déplacements, d’hébergement et de restauration à la charge des participants (sauf les repas de midi offerts)


Faculté de droit, économie et gestion
Amphi AR06
13 place Carnot
54000 Nancy

Document