Portail universitaire du droit

La culture juridique européenne, entre mythes et réalités

Colloque

La culture juridique européenne, entre mythes et réalités

Journées internationales de la Société d’histoire du droit

Du jeudi 23 mai 2019 au samedi 25 mai 2019

Présentation

L’expression « culture juridique européenne » est devenue si courante sous la plume des juristes que l’on en oublie le sens et la portée. Bien souvent, elle désigne un environnement constitué d’institutions, de professions, de pratiques et de mentalités communes. Consciemment ou inconsciemment, cette manière de procéder repose alors sur le postulat théorique qu’il existe pour les ordres juridiques européens, spécialement d’Europe continentale, des caractéristiques communes, hypostasiées sous la forme d’une essence ou d’une tradition, autrement qualifiées de « culture ».

Très concrètement, la culture juridique européenne est invoquée dans un contexte de compétition normative, lorsqu’il s’agit de défendre la romanité des droits européens contre ce qui est vécu comme une invasion du common law et une américanisation du droit. En toile de fond, l’essence romaine de la culture juridique européenne est évidemment brandie, de longue date, pour soutenir le projet de construction européenne, d’unification et d’harmonisation des législations nationales à l’aide d’un substrat supposé commun. Ce mythe de la présence réelle de Rome témoigne alors d’une orientation identitaire et foncièrement politique qui mériterait sans doute d’être interrogée. La diversité des styles judiciaires, des orientations doctrinales et des modes d’enseignement invite en effet à nuancer cette présentation devenue classique.

Pour autant, s’il ne faut pas minimiser la grande diversité des cultures juridiques locales et professionnelles, l’historien du droit serait tenté de reconnaître leur rapprochement au point de donner une impression d’unité culturelle. On pense bien entendu, en premier lieu, au droit romano-canonique formant la matrice de ce que les juristes d’Europe continentale nommaient, jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, le jus commune. Au Moyen Âge et aux Temps modernes, la juridiction ecclésiastique, la papauté et la doctrine ont notamment favorisé la circulation et la convergence de discours et de modèles normatifs. Une histoire minutieuse des règles juridiques formelles, des doctrines et des pratiques permet alors de prendre conscience du terrain commun et des mutations parallèles des différents systèmes juridiques européens. Plus récemment encore, le droit de l’Union européenne et le droit de la Convention européenne des droits de l’homme ont certainement contribué à la constitution d’une communauté juridique supranationale et, peut-être même, à l’émergence d’une culture juridique européenne fondée sur le marché commun et les droits de l’homme.

Ces journées entendent alors porter dans le champ de l’histoire européenne, envisagée dans la longue durée, le dilemme bien connu entre la part de mythes que véhicule l’idée d’une communauté de droits et l’indéniable pluralité des cultures juridiques européennes.

 

 

Programme

 

Jeudi 23 mai

Chapelle des Cordeliers (Place Sugny, 63000 Clermont-Ferrand)

 

13h | Accueil des participants

 

14h | Atelier doctoral

Sous la présidence de Franck Roumy

Souveraineté législative et contractualisme dans la France d'Ancien Régime
Thibault Barbieux

Le change : la théorie face à la pratique bordelaise de la seconde modernité (1673-1789)
Victor Le Breton-Blon

La stipulation pour autrui : étude historique d'un problème de droit comparé
Matthieu Huygue

La circulation du droit civil entre France et Argentine à l’Époque moderne
Pauline Girard

16h | Pause-café

 

16h30 | Allocutions d’ouverture
Christine Bertrand, doyen de l’école de droit
Anne Jacquemet-Gauché, directrice du centre Michel de L’Hospital
Sophie Démare-Lafont, présidente de la Société d’histoire du droit
Nicolas Laurent-Bonne

 

17h | Session plénière I

Sous la présidence de Jean-Pierre Coriat

La remise en question de l’image et de la place du droit romain dans la culture juridique européenne
Elena Giannozzi

La théorie de l’imprévision : un apport du droit canonique à la culture juridique européenne
Franck Roumy

 

19h | Cocktail

Hôtel Fontfreyde (34 rue des Gras, 63000 Clermont-Ferrand)

 

Vendredi 24 mai

École de droit (41 boulevard François Mitterrand, 63000 Clermont-Ferrand)

 

8h30 | Accueil des participants

 

9h | Sessions concurrentes

 

Session 1, Droit comparé

(Amphithéâtre Domat)

Sous la présidence d’Olivier Descamps

Les Assises d’Ariano, reflet de la diversité siculo-normande ?
Ahmed Djelida

Une cartographie des livres juridiques dans la Nouvelle Espagne. La formation d’une culture juridique dans la périphérie occidentale (XVIe – XVIIe siècles)
Oscar Hernandez Santiago

 

La culture juridique roumaine : entre la tentation du modèle dominant et l’impératif de la construction nationale
Dan Constantin Mata

 

Session 2, La circulation des modèles

(Amphithéâtre Chabrol)

Sous la présidence de Bernard d’Alteroche

Un « miroir » de la culture juridique européenne : le Code civil de Louisiane
Frédéric Charlin

La codification du droit international privé français dans l’Europe du XIXe siècle à la lumière du modèle français des conflits de lois
Baudouin Ancel

10h30 | Pause-café

 

11h | Sessions concurrentes

 

Session 3, Droit romain et droit canonique

(Amphithéâtre Domat)

Sous la présidence de Maria Gigliola di Renzo

« Dicitur Homerum caecum fuisse », ou l’ébauche antique d’un droit méditerranéen uniforme
Jean-François Brégi

Le chapitre cathédral comme collège : la réception du droit romain par le droit canonique au XIIe siècle
Thierry Sol

 

Session 4, Idées politiques et cultures des juristes

(Amphithéâtre Chabrol)

Sous la présidence de Fred Stevens

Le mythe du despotisme éclairé dans la pensée du philosophe italo-français Giuseppe Gorani
Maria Rosa Di Simone

Migrations des professeurs de droit et enseignement du droit comme vecteur d’une culture juridique européenne
Raphaël Cahen

Culture et droit dans le Traité général de philosophie du droit (1959) de Luis Recaséns Siches
Emmanuelle Berthaud

 

12h30 | Déjeuner libre

 

14h | Sessions concurrentes

 

Session 5, Droit pénal et procès civil

(Amphithéâtre Domat)

Sous la présidence de Marta Peguera Poch

De l’erreur de traduction de la contrectatio à la rupture avec le furtum et le furtum improprium : une singularité française dans la culture juridique européenne (XVIe – XVIIIe siècle)
Marc Thérage

La place de la peine dans la culture juridique européenne
Laurent Saenko

Les modes alternatifs de règlement des différends : un obstacle à une culture judiciaire européenne commune ? Regard historique, approche contemporaine
Pierre-Louis Boyer et Marc Dupré

 

Session 6, Droit civil

(Amphithéâtre Chabrol)

Sous la présidence de Jean-Marie Carbasse

Degré de romanité d’un droit successoral coutumier (XIIIe – XIXe siècle) ; approche interdisciplinaire d’un corpus de sources numériques
Adrien Wyssbrod et Arnaud Besson

Contrats et conflits du travail à Paris entre le XIIIe siècle et la Révolution
Caroline Desbois

La fonction sociale de la propriété fait-elle partie de la culture juridique européenne au lendemain de la Seconde Guerre mondiale ?
Alexandre Deroche

15h30 | Pause-café

 

16h | Session plénière II

(Amphithéâtre Trudaine)

Sous la présidence d’Anne Lefebvre-Teillard

Le mos gallicus : le combat pour une science juridique française pendant l’âge de la réforme protestante
Mathias Schmoeckel

Individualisme : mot-clé de la culture juridique européenne ?
Paolo Alvazzi del Frate

 

18h30 | Départ en bus pour le dîner de gala

École de droit (41 boulevard François Mitterrand, 63000 Clermont-Ferrand)

 

19h30 | Dîner de gala

(Château de Parentignat)

 

 

Samedi 25 mai

École de droit (41 boulevard François Mitterrand, 63000 Clermont-Ferrand)

 

10h | Accueil

 

10h30 | Sessions concurrentes

 

Session 7, Droit des affaires

(Amphithéâtre Domat)

Sous la présidence de Jean Hilaire

 

Pour une histoire européenne du droit des affaires
Olivier Descamps et Xavier Prévost

L’influence de la doctrine commercialiste italienne sur les anciens juristes français (XVIe – XVIIIe siècle)
Victor Simon

Le code de commerce français sur les terres polonaises au XIXe siècle
Anna Klimaszewska

 

Session 8, Pratiques et cultures professionnelles

(Amphithéâtre Chabrol)

Sous la présidence d’Yves Mausen

Charlemagne et les tentatives d’uniformisation de la pratique de l’écrit juridique (vers 800). Le témoignage des notes tironiennes dans les manuscrits de droit romano-barbare
Laura Viaut

La culture juridique du notaire : mythe ou réalité ? Observations à partir des mémoires des praticiens provençaux au XVIIIe siècle
Anne Dobigny-Reverso

 

12h | Assemblée générale extraordinaire

(Amphithéâtre Trudaine)


Chapelle des Cordeliers
Place Sugny
63000 Clermont-Ferrand
École de droit
41 boulevard François Mitterrand
63000 Clermont-Ferrand

Document