Portail universitaire du droit

Présider la République

Colloque

Présider la République

Perspectives historique, politique et sociale de l’exercice du pouvoir par le chef de l’Etat

Du jeudi 13 décembre 2018 au vendredi 14 décembre 2018

Présentation

Établie pour la première fois en France par la Constitution de 1848, la présidence de la République apparaît comme une autorité politique commune à l’ensemble des démocraties du monde européen et occidental.

Dépositaire du pouvoir exécutif, titulaire selon certaines modalités du pouvoir législatif, la présidence de la République peut être comprise comme un substitut de l’autorité monarchique déchue. Ce qui expliquerait son rejet par la tradition révolutionnaire française depuis les Montagnards jusqu’aux « républicains radicaux » groupés autour de Clemenceau dans les premières années de la IIIème République. Pour autant, une simple analyse historique des pouvoirs présidentiels révèle aisément que le concept même de « présidence » de la République ne peut être résumé à un héritage du pouvoir royal.

L’étendue de ces pouvoirs, et plus encore, la pratique qui en a été faite par les titulaires de ce qui apparaît aujourd’hui comme la magistrature suprême, laisse entrevoir une fonction qui doit être appréhendée avec beaucoup plus de prudence, au point qu’il semble pertinent de distinguer la place du président dans les institutions de la « présidence » de la République, entendue comme un exercice politique au sein de l’État.

En effet, l’exercice de la fonction présidentielle par ses différents titulaires démontre que la notion de « présidence de la République » s’adapte aux nécessités de l’époque, à la personnalité de son titulaire et par là révèle une identité riche et plurielle qui mérite d’être étudiée et comprise.

La mise en perspective historique de la présidence de la République gagne de surcroît à être étendue et comparée avec les magistratures analogues des pays occidentaux, européens notamment, et depuis quelques années maintenant avec la présidence de l’Union européenne.

Au-delà des aspects purement institutionnels et politiques attachés au concept de présidence de la République, ainsi que la comparaison spatio-temporelle de cette fonction, les participants pourront également s’intéresser aux rapports qu’elle entretient avec les autres forces avec lesquelles elle est en contact : société civile, médias, armée…

 

 

Programme

 

Jeudi 13 décembre 2018

 

9h30 : Accueil des participants.

 

9h50 : Allocutions de bienvenue
M. le Professeur Jean-Philippe Agresti, AMU, Doyen de la faculté de droit et de science politiques
M. le Professeur Eric Gasparini, AMU, directeur de l'EA 2186.

 

Présider la République : Historicité et modèles étrangers.

Président de séance : M. Jacques de Saint-Victor, Professeur d’histoire du droit à l’Université Paris 13 et au CNAM

 

10h00 : Le pouvoir exécutif dans le projet constitutionnel Girondin
Fabien Gallinella, Doctorant contractuel CERHIIP AMU

10h20 : Les idées constitutionnelles d'Armand Marrast - Le rapport du 30 août 1848 sur la constitution de la Deuxième République
Thomas Branthôme, MCF, Université Paris-Descartes, Paris V,

10h40 : Présider une République sans constitution (1870-1875)
Julien Sausse, MCF AMU, CERHIIP

11h00 : Pause.

 

11h10 : Etienne Vacherot : d'une présidence de la République à la Jules Grévy à une monarchie orléaniste
Michel Ganzin, PR émérite AMU, CERHIIP

11h30 : La légitimité de la présidence de la République en question : l’étonnant revirement de Georges Clemenceau
Lisa Curé, Doctorante, CERHIIP, AMU

11h50 : Débats.

12h15 : Pause déjeuner.

 

Président de séance : M. François Quastana, Professeur d’histoire du droit à l’Université de Lille.

14h15 : Un roi pour présider la République ? Réflexion sur la notion de monarchie républicaine
Jacques de Saint-Victor, PR, Université Paris 13 et CNAM

14h35 : La Présidence de la République : France et Russie à la croisée des chemins
Serguei Zanin, PR, Université de Samara, Russie

14h55 : Pause.

15h05 : Le débat sur le présidentialisme
Francesco Di Donato, PR, Université de Naples - Parthénope, Italie

15h25 : Débats.

16h00 : Fin des travaux.

 

 

Vendredi 14 décembre

 

Présider la République : Le paradigme de la Vème.

 

Président de séance : M. Francesco Di Donato, Professeur d’histoire du droit à l’Université de Naples - Parthénope

 

9h30 : Accueil des participants.

10h00 : Inspirer, orienter, animer l'action nationale. L'intérêt général selon le Général De Gaulle
Julien Broch, MCF AMU, CERHIIP

10h20 : Présider et discourir
Roland Debbasch, PR AMU, CERHIIP

10h40 : Pause.

10h50 : Le quinquennat a-t-il modifié la fonction présidentielle ?
Sophie Lamouroux, MCF AMU, IMPGT

11h10 : Les prérogatives du Président de la République en matière de droit des personnes
Christian Bruschi, PR émérite AMU, CERHIIP

11h30 : Restaurer la République opprimée par les factions
Jean-François Brégi, PR émérite, Université de Nice

11h50 : Débats.

 

12h15 : Fin des travaux.

 

 

Renseignements : CERHIIP EA 2186 - 3 Avenue Robert Schuman 13628 Aix en Provence +33 442 172 874 - Emmanuelle Pachter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Faculté de droit et de science politique
Salle du Conseil n°1
3, Avenue Robert Schuman
13100 Aix en Provence

Document