Portail universitaire du droit

La matérialité du droit. Enquêtes et hypothèses sur l'institutionnalisme juridique


Ajouter à mon agenda

 Télécharger au format ICS

Séminaires

La matérialité du droit. Enquêtes et hypothèses sur l'institutionnalisme juridique

Du mardi 13 novembre 2018 au mardi 28 mai 2019

Présentation

 

2e et 4e mardis du mois de 17h00 à 19h00 du 13 novembre 2018 au 28 mai 2019

En 1934, avec son essai « Les trois types de pensée juridique », Carl Schmitt nous délivre la carte d’un nouveau territoire juridique : l’institutionnalisme. Le concept fort équivoque « d’ordre concret », qui aura pour pendant juridiquement plus consistant et durable la notion « d’institution », nous servira de base pour une exploration critique de cette galaxie d’auteurs et des théories. À l’aide de la pensée de Santi Romano, Maurice Hauriou, Widar Cesarini Sforza, ainsi que d’autres juristes de l’époque, nous aborderons cette manière si spéciale – à la fois matérielle et immanente – de déduire la juridicité de la norme. Une approche historique, historiographique et théorique de l’institutionnalisme juridique nous permettra d’aborder des questions diverses telles que le critère de distinction entre droit public et droit privé, la possibilité de concevoir des collectifs non étatiques et non personnalisés, le pouvoir instituant du droit privé dans ses rapports à la politique, le pluralisme des systèmes juridiques et normatifs, la critique de la représentation moderne et du dispositif du droit subjectif, les façons différentes et variées par lesquelles la coopération sociale se dote de ses propres formes d’organisation, de reproduction et de transformation.

Séminaire de M. Michele Spanò, maître de conférences de l'EHESS ( IMM-CENJ )


EHESS
Salle 3
105 Bd Raspail
75006 Paris
Imprimer

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales