Portail universitaire du droit

Où en est l’Etat sous le néolibéralisme ?


Ajouter à mon agenda

 Télécharger au format ICS

Colloque

Où en est l’Etat sous le néolibéralisme ?

Du lundi 19 novembre 2018 au mardi 20 novembre 2018

Présentation

Alors que le libéralisme du XVIIIème siècle pensait l’État comme une puissance souveraine, quand bien même était-il limité par le nécessaire respect des libertés individuelles s’imposant à lui, le XXIème siècle donne à voir un État affaibli, dépassé, voire pour certains obsolète.

Le nouveau contexte de la mondialisation – cadre du néolibéralisme – conduirait ainsi à repenser l’État ou, en tous cas, dessinerait de nouveaux contours pour l’État, réduit à peau de chagrin. Le juge serait désormais l’acteur clé, protecteur de droits et libertés pensés comme universels.

En outre, l'élection ne serait plus suffisante pour légitimer le pouvoir, en raison notamment du déficit de la représentation ; dès lors de nouvelles formes de légitimité existeraient, soulignant un peu plus le caractère désuet et inadapté de l’État.

Ce colloque entend donc évoquer la place de l’État dans le contexte néolibéral. Pour ce faire, une double série de questions doit être posée. La première vise à cerner le phénomène et à en éclairer la signification et les enjeux : qu'est-ce qu'on entend par néolibéralisme ?

Est-ce une nouvelle doctrine ? S'inscrit-elle dans une perspective de renouveau du libéralisme ou bien constitue-t-elle une trahison du libéralisme du XVIIIème siècle ? Quels liens entretiennent libéralisme économique et libéralisme politique ? Qui sont les promoteurs du néolibéralisme ? La seconde série d'interrogations porte sur l’État et sur son instrument juridique fondamental, à savoir la Constitution. Jusqu’où le néolibéralisme affecte-t-il l'Etat ? Alors que l'Etat-providence était perçu comme celui qui aurait ouvert la « route de la servitude » pour reprendre les termes de Friedrich Hayek, comment penser le rôle de l'état dans me contexte néolibéral ? Comment la démocratie politique peut-elle s'articuler avec l'état de droit dans un tel schéma ?

Quelle place pour la société civile ? Comment comprendre l'émergence d'un « néo constitutionnalisme » ? Les regards croisés d'universitaires français et russes permettront de mieux se saisir de ces nouveaux défis pour la théorie de l'Etat et le droit constitutionnel.

 

Programme

 

Lundi 19 Novembre 2018

 

14h00 : Accueil et présentation du colloque
Christine Bertrand, Doyen de l’École de Droit
Marie-Elisabeth Baudoin, Maître de Conférence – HDR en Droit public, Université Clermont Auvergne
& Karine Bechet-Golovko, Présidente de l’association Comitas Gentium France-Russie, Professeur invité à la Faculté de droit de l’Université d’État de Moscou (Lomonossov)

14h30 : Propos introductifs - Le déclassement de l’État sous le néolibéralisme. Pour une approche globalisante
Slobodan Milacic, Professeur émérite de Droit public de l’Université Bordeaux IV

 

I- Néolibéralisme et/ou post-libéralisme ?

Sous la présidence de Cyrille Dounot et Charles-André Dubreuil, Professeurs à l’Université Clermont Auvergne

 

15h00 : Néolibéralisme et théorie du droit russe aux XXème et XXIème siècles
Maria Zakharova, Maître de Conférences, Chaire de théorie de l’État et du droit, Université juridique d’État de Moscou-Koutafine (Russie)

15h30 : Discussion et pause

16h00 : Le néolibéralisme : continuité ou trahison du libéralisme classique ?
Daniel Bourmaud, Professeur de Science politique, Université Bordeaux IV

16h30 : L’essence révolutionnaire du néolibéralisme
Karine Bechet-Golovko, Présidente de l’association Comitas Gentium France-Russie, professeur invité à la Faculté de droit de l’Université d’État de Moscou (Lomonossov)

17h00 : Discussion

18h00 : Fin de la 1ère journée

 

Mardi 20 Novembre 2018

 

II- Néolibéralisme et/ou post-démocratie

Sous la présidence de Daniel Bourmaud et Slobodan Milacic, Professeurs à l’Université Bordeaux IV

 

9h00 : Les risques constitutionnels de la conception de l’État-service
Konstantin Karpenko, Maître de Conférence en Droit constitutionnel à l’Institut d’État des Relations Internationales de Moscou (MGIMO, Russie)

9h30 : Le néolibéralisme, ou la réconciliation délicate des libéralismes politique et économique dans le droit constitutionnel
Laurianne Allezard, ATER en Droit public, Université Clermont Auvergne

10h00 : Discussion et pause

10h30 : L'influence de la société civile sur la prise de décision étatique
Valentina Komarova, Professeur, Directrice de la chaire de droit constitutionnel et municipal, Université juridique d’État de Moscou-Koutafine (Russie)

11h00 : Les effets du néolibéralisme sur le constitutionnalisme
Marie-Elisabeth Baudoin, Maître de conférences-HDR en Droit public, Université Clermont Auvergne

11h30 : Discussion et conclusions

12h30 : Fin

 

 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Validé au titre de la formation continue des avocats du Barreau de Clermont-Ferrand


École de droit
Amphithéâtre Trudaine
41, Bd François-Mitterrand
63000 Clermont-Ferrand
Imprimer

Document