Portail universitaire du droit

Les formes comparées de la coercition, de l’exclusion et de la réinclusion dans les traditions du judaïsme, du christianisme et de l’islam

Colloque

Les formes comparées de la coercition, de l’exclusion et de la réinclusion dans les traditions du judaïsme, du christianisme et de l’islam

des origines à nos jours

Du lundi 8 octobre 2018 au mardi 9 octobre 2018

Présentation

 

Le cycle de recherches collectives Fulmen a pour objet l’histoire des sanctions (ou censures) spirituelles dans la tradition chrétienne (excommunications, interdit, suspense), des origines à nos jours. En étudiant le fonctionnement et les usages de ces « censures », dont les attendus théologiques et les formes juridiques sont demeurées très stables depuis le Moyen Âge, c’est le régime des relations entre le religieux et le politique dans le temps long de l’histoire occidentale que l’on souhaite éclairer.

Le présent colloque, premier du cycle, vise à poser d’emblée un horizon comparatif par une confrontation avec les caractères de la contrainte religieuse dans les traditions hébraïques et musulmanes, de façon à mieux dégager les spécificités du christianisme – tout en soulignant celles du judaïsme et de l’islam. On mettra donc en parallèle les formes du nidduy (exclusion temporaire) et du h’erem (mise à l’écart radicale) juifs, celles du takfîr (déclaration de mécréance) musulman, et celles de l’excommunication (principalement catholiques, mais également protestantes et orthodoxes).

La notion d’hérésie et les phénomènes de violence religieuse seront nécessairement pris en considération, comme formes et débouchés extrêmes de la condamnation spirituelle.

Une telle démarche demeure assez rare, aussi bien dans le champ historiographique que dans celui des études religieuses. Plusieurs publications récentes ont certes tenté une comparaison des concepts assimilables à celui « d’hérésie » dans les trois monothéismes abrahamiques. Les modalités de la condamnation religieuse ont également fait l’objet d’un regain d’attention ces dernières années pour l’Occident médiéval et pour l’islam – mais de façon séparée. L’approche comparative générale, telle qu’elle est tentée ici, constitue un pari nouveau.

Deux grands axes organiseront la réflexion :
Le premier considérera les formes et degrés d’intensité de l’usage des sanctions dans l’exercice du gouvernement religieux, en relation avec les divers degrés de sophistication du fonctionnement de ces sanctions – le principal point de repère historique étant « l’âge d’or du gouvernement par les sanctions spirituelles » que représentent les XIIe-XIVe siècles en Occident. Même si la Chrétienté latine a connu au second Moyen Âge une diffraction du pouvoir de lancer des sanctions canoniques, la forte centralisation institutionnelle de l’Église catholique contribue probablement à expliquer la place spéciale prise par ces instruments de gouvernement, tandis que les mondes hébraïques et musulmans sont marqués par la pluralité des autorités et par des régimes de relation différents entre médiateurs (« clergés ») et simples fidèles.
Le second axe envisagera les situations actuelles, dans la vie religieuse (et politique) des sociétés contemporaines. L’approche en terme de « traditions », c’est-à-dire d’héritages constamment réinterprétés, permet une mise en perspective historique pertinente des situations contemporaines : radicalisations politiques de l’islam, crise actuellement suscitée au sein de l’Église catholique par la « modernisation » via l’accès aux sacrements de fidèles en situation d’irrégularité, fragmentation du judaïsme.

 

Programme

 

Lundi 8 octobre 2018

 

14h00 : Introduction
Arnaud Fossier, Univ. de Bourgogne
Véronique Beaulande-Barraud, Univ. de Champagne-Ardenne

14h15 : « Censures » ou « sanctions » spirituelles : les principaux traits de la tradition catholique depuis le Moyen Âge central
Julien Théry, Univ. Lyon Lumière

14h45 : Persistance, réticences, obsolescence : sur les usages politiques de l’excommunication au XXe siècle
Fabien Archambault, Univ. de Limoges

15h15 : Discussion

15h25 : Pause

15h40 : Les sanctions canoniques aujourd’hui : un témoignage sur la pratique et ses perspectives
Père Pierre Vignon, Canoniste, juge des tribunaux ecclésiastiques, prêtre du diocèse de Valence

16h10 : Sanctions, cléricalisme et pastorale dans la vie de l’Église – et leurs rapports avec l’Évangile : le point de vue d’une catholique réformatrice
Anne Soupa, Bibliste

16h40 : Discussion

16h55 : Pause

17h10 : Ḥerem, nidduy et autres sanctions dans le judaïsme rabbinique : quelques repères historiques
Liliane Vana, Spécialiste en droit hébraïque, IEJ, Univ. libre de Bruxelles

17h40 : Discussion

 

Mardi 9 octobre 2018

 

09h30 : Quelle place pour le h’erem et le nidduy dans une société pluraliste et sécularisée ?
François-Xavier Licari, Univ. de Lorraine

10h00 : Pression communautaire et non-intervention de l’État dans les affaires religieuses en Israël : deux exemples dans les sphères matrimoniale et politique
Benjamin Brown, Hebrew University of Jerusalem

10h30 : Discussion

10h45 : Pause

11h00 : La coercition religieuse dans l’islam médiéval : pistes de recherches
Cyrille Aillet, Univ. Lumière de Lyon
Lahcen Daaïf, Univ. Lumière de Lyon

11h45 : De la disqualification des réformistes de la tendance libérale au XXe siècle
Steven Duarte, Univ. Paris 13

12h15 : Discussion

 

12h30 : Pause déjeuner

 

14h00 : La condamnation de Maḥmūd Muḥammad Taha dans le contexte des débats intra-musulmans du début des années 1980
Dominique Avon, EPHE

14h30 : Terroriser, exclure et excommunier au nom de l’islam en temps de conflit au Moyen Orient
Haoues Seniguer, IEP de Lyon

15h00 : Discussion

15h15 : Pause

15h30 : Table ronde conclusive

Présidée par Agostino Paravicini-Bagliani, SISMEL, Florence

Avec la participation, outre les contributeurs, de :
Makram Abbès, ENS Lyon, Triangle
Pascal Buresi, CNRS et EHESS/CIHAM, IISMM
Étienne Fouilloux, Lyon
Vincenzo Lavenia, Univ. de Bologne
Ph. Martin, Univ. Lumière de Lyon, LARHRA, ISERL
Pierre Savy, École Française de Rome

17h00 : Fin des travaux


MSH Lyon-Saint-Étienne
Espace Marc Bloch
14 avenue Berthelot
69007 Lyon
Imprimer

Document