Portail universitaire du droit

Contre-révolutions et contre-insurrections

Journée d'étude

Contre-révolutions et contre-insurrections

mercredi 6 juin 2018

Présentation

 

Pas d’introduction
— La raison d’être de ce cours ?
— Il suffit d’ouvrir les yeux
(Michel Foucault, Théories et institutions pénales, leçon du 24 novembre 1971, p. 3]

Au moment où Foucault prononce ces mots, il faut encore franchir plusieurs cordons de policiers pour entrer au Collège de France. Sans introduction, Foucault se lance dans sept leçons détaillées sur la répression de la révolte des Nu-pieds en Normandie en 1639-40 par le Cardinal Richelieu et le Chancelier Séguier.

Nous venons de passer tout un mois de mai 2018 à commémorer et repenser mai 68 .

Il serait peut-être temps, ce mois de juin, de commémorer et repenser l’après mai 68, ou tout simplement notre présent, le XXIème siècle — ces périodes, comme en 1639, marquées par de nouveaux appareils répressifs et, aujourd’hui, au moins aux États-Unis, par une nouvelle forme de gouvernementalité par la contre-insurrection.

Avec la publication récente de « The Counterrevolution : How Our Government Went to War Against Its Own Citizens » (2018), nous marquons un renouveau de la pensée sur les contrerévolutions et les contreinsurrections. Nous vous invitons à penser avec nous !

 

Programme

 

10h : Introduction
François Ewald

10h15 : Contre-insurrections et états d’exception
Stéphanie Hennette-Vauchez, Université Paris Nanterre
Eleonora Bottini, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Mikhaïl Xifaras, Sciences Po

Sous la présidence de Pierrette Poncela, Université Paris Nanterre

11h45 : Repenser la contre-insurrection
Toni Negri

Sous la présidence de Bernard E. Harcourt, Columbia University/EHESS

12h45 : Réécrire la contrerévolution
Aurélie Filippetti, Sciences Po et ancienne Ministre de la Culture

Sous la présidence de Thomas W. Dodman, Columbia University

14h30 : Appareils et stratégies
Arlette Farge, CNRS
Arié Alimi, Avocat au barreau de Paris
Bernard E. Harcourt, Columbia University/EHESS

Sous la présidence de Daniele Lorenzini, Université Saint-Louis – Bruxelles/CCCCT

16h00 : Les prisons
Kalinka Alvarez-Courtois, Columbia University
Sophie Ceillier, EHESS

Sous la présidence de Mathieu Roger-Lacan, ENS

17h30 : Histoire du présent : Maoïsme, néolibéralisme et les cortèges de tête
Gilles Gressani, ENS
Maxime Gaborit, Sciences Po/EHESS
Michael Milov-Cordoba, Columbia University

Sous la présidence de Nancy Luxon, University of Minnesota

19h00 : Fin de la journée


Amphithéâtre François Furet
EHESS
105 bd Raspail
75005 Paris

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales