Portail universitaire du droit

Le territoire : une nouvelle donnée de la pensée politique dans le droit du bas Moyen Âge ?

Conférence et cycle

Le territoire : une nouvelle donnée de la pensée politique dans le droit du bas Moyen Âge ?

jeudi 29 mars 2018

Présentation

 

Penser comme un juriste, c’est user d’abstractions. La pensée politique des juristes du Moyen Âge tardif est à l’origine de nombre de concepts sans lesquels il serait impossible d’écrire l'histoire des siècles suivants : la couronne, les états puis l’état du royaume ou tout simplement l’État lui-même. Mais il existe de profondes différences entre attribuer des droits à une abstraction constituée d'un collectif de gens (comme un populus, une communitas, une universitas) et d'autres abstractions qui, n'ayant aucun lien défini avec le peuple, ont permis aux autorités publiques de passer le peuple sous silence, ce qui a eu des conséquences politiques prévisibles. Même si l'on pense de prime d'abord à la couronne, il faut voir que le territoire a également joué un rôle insuffisamment évalué par les historiens de la pensée politique médiévale. Le droit romain fournissait comme modèle la « province/ provincia », circonscription dotée de juridiction, et a également établi un rapport étroit entre territoire et juridiction. Cette intervention vise à examiner l'importance politique des conceptions territoriales de la juridiction en tenant compte de sources juridiques françaises, italiennes et espagnoles des xive et xve siècles.

 

Programme

 

17h00 : Intervention en anglais de Magnus Ryan, senior lecturer à l'Université de Cambridge (Faculté d'histoire)

 

Formulaire d'inscription en ligne


École nationale des chartes
Salle Léopold-Delisle
65, rue de Richelieu
75002 Paris

Ecole nationale des Chartes