Portail universitaire du droit

L'affection peut-elle influencer la sanction des comportements familiaux anormaux ?

Conférence et cycle

L'affection peut-elle influencer la sanction des comportements familiaux anormaux ?

mercredi 21 mars 2018

Présentation

Lorsque auteur et victime d’un dommage ou d’un délit appartiennent à la même famille, les liens affectifs qui les unissent peuvent compliquer l’engagement d’une responsabilité en droit. L’affection est un fait qui peut troubler les critères ordinaires de la responsabilité. Dès lors, la question se pose de savoir si ce phénomène peut avoir un sens pour le juriste. Est-il possible de l’ignorer et de juger les comportements anormaux dans la famille comme tous les autres actes illicites ? Est-il au contraire l’une des spécificités de l’appréhension par le droit de la famille ?
Telles seront les questions auxquelles cette conférence tentera de répondre.

17h30 : Intervention de Mathilde BRIARD


Université de la Nouvelle Calédonie - Département de Droit, économie, gestion
Amphi 250
BP R4, Avenue James Cook
98851 Nouméa
Imprimer