Portail universitaire du droit

The current industrial property system in China : the statistics and their implications

Conférence et cycle

The current industrial property system in China : the statistics and their implications

jeudi 1 février 2018

Présentation

 

Selon les statistiques de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), ces dernières années, la Chine a joué un rôle de premier plan dans le monde en obtenant, entre autres, de très nombreux brevets d’invention et de nombreuses marques. Cependant, les statistiques sur la propriété intellectuelle peuvent ne pas refléter la véritable situation de l'innovation technique ou des activités industrielles en Chine qui ont d'autres références. Les résultats en propriété intellectuelle peuvent avoir plusieurs raisons, y compris la participation du gouvernement et d'autres éléments non marchands. En conséquence, le système actuel de propriété intellectuelle en Chine comporte de nombreux "éléments artificiels", notamment des "bulles de brevets" et des "marques de chaos" qui peuvent être indiquées ou impliquées par les statistiques de l'OMPI. Naturellement, un tel système de propriété intellectuelle ne peut pas soutenir sa durabilité en raison de ses coûts élevés non seulement pour les finances publiques, mais aussi pour l'industrie et la société dans son ensemble. Cela peut même conduire le système de propriété intellectuelle à aller à l'encontre de ses objectifs institutionnels de promotion de l'innovation et de concurrence loyale. Les agences gouvernementales chinoises, ainsi que les organisations internationales de propriété intellectuelle, telles que l'OMPI, doivent être vigilantes face à ces phénomènes irrationnels.

According to the statistics of the World Intellectual Property Organization (WIPO), China has in recent years been a leading role in the world in having most patent applications and trademark registrations, among others. However, the intellectual property statistics may not reflect the true situation of technical innovation or industrial activities in China which have other benchmarks. The “watered IP data” may have several reasons, including governmental involvement and other non-market elements. In consequence, the current intellectual property system in China has lots of “artificial components”, including inter alia “patent bubbles” and “trademark chaos” that can be indicated or implied by the statistics of WIPO. Understandably, such intellectual property system cannot support its sustainability due to its high costs not only for the public finance, but also for the industry and society as a whole. It may even drive the intellectual property system to run contrary to its institutional goals of promotion of innovation and fair competition. Governmental agencies in China, together with the international intellectual property organizations, such as WIPO, shall be alert with these irrational phenomena.

 

Programme

 

17h30 : Intervention de Yinliang LIU, Professor of Intellectual Property Law, Peking University Law School (PKU)

 

Conférence gratuite et ouverte à tous


Arsenal
Salle Gabriel Marty
11 Rue des Puits Creusés
31000 Toulouse
Imprimer

Université Toulouse 1 - Capitole
Centre de Droit des Affaires
Mutation des Normes Juridiques