Portail  Actualités de la recherche  Manifestations  La discipline collective en droit comparé franco-russe des procédures collectives

La discipline collective en droit comparé franco-russe des procédures collectives
jeudi22février2018
14:0018:30

Colloque

La discipline collective en droit comparé franco-russe des procédures collectives


Programme

 

14h00 : Interventions de :

E. Pirogova, HSE, Moscou

A. Kurbatov, HSE, Moscou

K. Bychkova, HSE, Moscou

S. Karelina, Université Lomonossov, Moscou

Pierre-Michel Le Corre, Université Côte d’Azur, Nice

Emmanuelle Le Corre-Broly, Université Côte d’Azur, Nice

Diane Boustani, Université Côte d’Azur, Nice

 

Sur les questions suivantes :

Question 1 : Quelles sont les règles de la discipline collective ?

Question 2 : Les créanciers publics sont-ils soumis à la discipline collective ?

Question 3 : Quels sont les créanciers concernés par l’arrêt des poursuites individuelles et pour quelles actions ?

Question 4 : Quels sont les créanciers concernés par l’interdiction des paiements ?

Question 5 : Quelles sont les principales exceptions à la règle de l’interdiction des paiements ?

Question 6 : Quels sont les créanciers soumis à l’obligation de déclarer leur créance ? Quels créanciers en sont dispensés ?

Question 7 : Un créancier qui a entamé une action en paiement contre le débiteur avant l’ouverture de la procédure collective de ce dernier peut-il la continuer après le jugement d’ouverture ? Dans l’affirmative, y a-t-il des contraintes procédurales particulières ?

Question 8 : Les règles de la discipline collective sont-elles alignées pour les créanciers ? En d’autres termes, les créanciers soumis à l’obligation de déclarer leur créance sont-ils tous concernés par la règle de l’arrêt des poursuites individuelles et par la règle de l’interdiction des paiements ?

Question 9 : Les créanciers postérieurs sont-ils soumis à la discipline collective ? Totalement ou partiellement ? Faut-il faire des distinctions entre les créanciers postérieurs ?

Question 10 : Si les créanciers postérieurs – ou certains d’entre eux seulement – ne sont pas soumis à la discipline collective, sont-ils contraints d’informer les organes de la procédure collective de leurs créances ? Ont-ils un véritable privilège ? Ce privilège est-il soumis à des obligations particulières imposées aux créanciers ?


Faculté de droit et science politique
Université Nice Sophia Antipolis
Salle 208
Avenue Doyen Louis Trotabas
06000 Nice

Document

Conférence des Doyens
Université numérique juridique Francophone
Avec le soutien du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
Copyright © 2020 Portail Universitaire du droit - Tous droits réservés
Une réalisation Consultech