Portail universitaire du droit

La procréation et la mort : procréation post mortem et homicide involontaire du fœtus


Ajouter à mon agenda

 Télécharger au format ICS

Conférence et cycle

La procréation et la mort : procréation post mortem et homicide involontaire du fœtus

Une conférence du cycle "Droit et bioéthique"

jeudi 5 avril 2018

Présentation

 

La bioéthique s’intéresse aux questions éthiques soulevées par les progrès techno-scientifiques. La loi a vocation à encadrer ces progrès afin de s’assurer que la science reste au service de la personne et non l’inverse. C’est dans cette optique qu’ont été adoptées les différentes lois bioéthiques en 1994. Parce que la médecine est en constante évolution, ces lois font l’objet d’un réexamen régulier.

La prochaine révision, prévue en 2018, sera sans doute l’occasion de combler les lacunes ou imperfections de la loi auxquelles le juge est régulièrement confronté.

Les progrès de la médecine concernent tous les stades de la vie de la personne. Ses incidences juridiques peuvent être mesurées de la conception à la mort de la personne.

 

Programme

 

Modérateur : Bénédicte Bévière-Boyer, Maître de conférences à l’Université Paris 8

Intervenants : Nathalie Blanc (sous réserve), Professeur à l’Université Paris 13
Isabelle Harel-Dutirou, Conseiller référendaire à la Chambre criminelle de la Cour de cassation
Bruno Py, Professeur à l’Université de Lorraine

 

 

Entrée libre, sur inscription préalable auprès de la Cour de cassation - Télécopie : 01 44 32 78 28 - Internet : www.courdecassation.fr - Entrée 20 minutes avant en raison du contrôle de sécurité - Pièce d’identité obligatoire

Manifestation validée au titre de la formation continue des magistrats et des avocats


Grand’chambre de la Cour de cassation
5 quai de l’Horloge
75001 Paris
Imprimer

Document