Portail universitaire du droit

Dire la République, histoire conceptuelle et traduction en Amérique ibérique (XVIIIe-XIXe siècles)


Ajouter à mon agenda

 Télécharger au format ICS

Colloque

Dire la République, histoire conceptuelle et traduction en Amérique ibérique (XVIIIe-XIXe siècles)

Du lundi 19 février 2018 au mardi 20 février 2018

Présentation

 

Le réseau de recherche international en « Histoire conceptuelle comparée du Monde ibéro-américain » (Iberconceptos) a mis en valeur :

- La créativité à laquelle ont donné lieu la traduction et l’adaptation des concepts politiques d’une langue nationale - ou régionale - dans une autre.

- Un contraste évident entre deux grands blocs politico-linguistiques : l’Empire espagnol et les jeunes républiques d’Amérique méridionale, d’un côté : les empires lusophones, portugais et brésilien, de l’autre.

L’analyse de ces phénomènes participe du renouveau historiographique affectant la compréhension des révolutions d’Indépendance et l’avènement du Libéralisme dans le monde ibérique durant la période dite de transition (1750-1850). L’idée s’est notamment imposée que la résurgence du républicanisme comme possible forme de gouvernement, s’est nourrie dans le registre politique d’un laboratoire conceptuel inédit, aux multiples ramifications atlantiques. Voilà pourquoi la perspective classique de l’histoire des idées – souvent conçue en termes d’influences univoques - a cédé la place à une histoire des transferts des concepts politiques, appliquée « à parts égales » entre les deux rives de l’Océan. La variété des expériences politiques retient ici l’attention, de même que leur articulation avec une dynamique propre à « l’hémisphère occidental » (nous désignons ici les deux Amériques, prise dans leur ensemble).

Le groupe « Traduction et transferts conceptuels (XVIIIème et XIXème siècles) » souhaite contribuer à l’analyse de ces phénomènes dans le cadre de la troisième phase du projet Iberconceptos. Ce groupe a pour principal objet d’approfondir la compréhension des formes de circulation, d’appropriation et de reformulation, des concepts politiques fondamentaux d’une langue dans une autre. L’histoire des transferts s’enrichira ici des progrès liés à celle, plus récente, des traductions. Les premiers résultats de cette entreprise méritent, à notre sens, d’être présentés lors d’un colloque à la Casa de Velázquez, en février 2018. Une série de travaux fera apparaître les diverses entreprises de traduction des concepts politiques et les circulations d’objets intellectuels - imprimés ou non - qui en résultèrent. L’accent sera porté sur le langage républicain, et sur les multiples glissements de sens entre le latin, le français, l’anglais, l’espagnol, le portugais et les langues régionales de la Péninsule ibérique. Une attention toute particulière sera portée aux langues amérindiennes : il convient en effet d’écrire l’histoire de la traduction et de la circulation des concepts politiques entre le castillan, le portugais et celles-ci. Là aussi, « à parts égales ».

 

Programme

 

Lunes, 19/02

 

9h00 : Apertura y presentación del coloquio
Michel Bertrand, Noemí Goldman y Georges Lomné

 

Primera sesión

9h30 : De Antiguos y Modernos, la traducción de la Libertad en Hispanoamérica (1780-1850)
Georges Lomné, UPEM-ACP

Transferencias conceptuales en el debate sobre el gobierno republicano. Las traducciones del Essai sur les garanties individuelles de Daunou al español, 1820-1826
Noemí Goldman, Instituto Ravignani, UBA-CONICET

La primera traducción del diccionario de Voltaire al español (New York, 1825). Un arsenal para el lenguaje sociopolítico moderno
Gonzalo Capellán De Miguel, Universidad de La Rioja

Las traducciones del discurso sobre la libertad de la abogacía (1698) del jurista Henri François d´Aguesseau
Carlos Garriga, Universidad del País Vasco

Comentarios : Olivier Christin, Director del CEDRE

 

12h00 : Déjeuner

 

Segunda sesión

15h30 : Las traducciones del decreto de liberación de la mita al quechua, aimará y guaraní de la Asamblea General Constituyente de las Provincias Unidas del Río de la Plata (1813)
Capucine Boidin, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – IHEAL
César Itier, INALCO-CERLOM
Noemí Goldman, Instituto Ravignani-UBA-CONICET
Jöelle Chassin, Mondes américains, UMR 8168

De los parlamentos coloniales a los pseudo-parlamentos republicanos, o de la diplomacia hispanomapuche a los pactos de sumisión
Gertrudis Payàs, Universidad Católica de Temuco

« Ante un ejemplo de traducción cultural » Un acercamiento a los términos políticos y sociales de textos en euskera (1745-1824)
Javier Esteban Ochoa de Eribe, UPV-EHU

Comentarios : Javier Fernández Sebastián, Universidad del País Vasco

 

Tercera sesión

17h30 : El curioso viaje del concepto de esclavitud desde Francia hasta Bahía en 1798 mediante una traducción
Guilherme Pereira Das Neves, Universidade Federal Fluminense (UFF), Niterói

La función de la traducción en la prensa independentista, Chile 1810-1833
Susana Gazmuri, Universidad Adolfo Ibañez

Traducción y edición de la obra de Jacques Gaudin Les inconvéniens du célibat des prêtres (Ginebra, 1781) para su difusión en el Río de la Plata (1815-1817)
Alejandra Pasino, Instituto Ravignani-UBA

Comentarios : Georges Lomné

19h30 : Fin

 

Martes 20/02

 

Cuarta sesión

9h30 : Monarquía/ república. Vocabularios en guerra en Perú (1839-1870)
Victor Samuel Rivera, Universidad Nacional Federico Villareal, Lima

Libertad de conciencia y libertad religiosa en España (1854-1869) : traducción, reinterpretación y adaptación de la obra de F. Lamennais
Ana Isabel González Manso, Universidad del País Vasco

Liberales y doctrinarios en Hispanoamérica : Traducción y circulación de obras, ideas, conceptos
Darío Roldán, Universidad Torcuato Di Tella-CONICET

Comentarios : Noemí Goldman

11h30 : Reunión de balance del Grupo Traducción

13h00 : Fin du colloque


Casa de Velázquez
Ciudad Universitaria
C/ de Paul Guinard, 3
28040 Madrid – Espagne
Imprimer

Université Paris-Est Marne-la-Vallée