Portail universitaire du droit

La radicalisation religieuse saisie par le droit

Colloque

La radicalisation religieuse saisie par le droit

jeudi 30 novembre 2017

Présentation

 

La radicalisation religieuse est, depuis peu, devenue une catégorie juridique. À la suite des attentats de 2015, une véritable politique publique de prévention de la radicalisation religieuse et de « déradicalisation » a en effet émergé en France. Les rapports sur la question ne cessent de se multiplier et on observe une vigilance accrue à l’égard de la radicalisation religieuse au sein même de l’organisation administrative. Le paradoxe : le droit s’est saisi de ce fait social difficilement saisissable. La radicalisation religieuse connaît en effet de multiples définitions et tend parfois à être amalgamée à d’autres notions comme l’intégrisme religieux ou le communautarisme. Le risque est de voir de la radicalisation là où il n’y en a pas forcément et donc de restreindre certaines libertés là où il n’y a pas de danger avéré pour la société.

Comment le droit appréhende-t-il la radicalisation religieuse ? Les textes et la jurisprudence ont-ils expressément intégré cette notion ou s’y réfèrent-ils de manière indirecte ? Les personnes radicalisées sont-elles considérées comme des victimes ou des coupables ? En s’intéressant à cette question, le droit ne cherche-t-il pas à influer sur les normes (sociales) de comportement ?

Ce colloque tentera de répondre à ces interrogations de façon transversale, en réunissant aussi bien des juristes publicistes que privatistes.

 

Programme

 

8h45 : Accueil des participants

9h00 : Propos introductifs
Olivia Bui-Xuan, Université d’Évry

 

Clarification des notions

Sous la présidence d’Olivia Bui-Xuan

 

9h15 : La radicalisation religieuse définie par le sociologue
Bartolomeo Conti, EHESS

9h35 : Présentation de l’avis de la CNCDH sur la prévention de la radicalisation religieuse
Diane Roman, Université de Tours

9h55 : Radicalisation religieuse et ordre public
Vincent Valentin, IEP de Rennes

10h15 : Radicalisation religieuse et état d’urgence
Serge Slama, Université de Grenoble

Débats

Pause

 

L’appréhension juridique assumée de la radicalisation religieuse

Sous la présidence de François Colly

 

11h10 : La radicalisation religieuse saisie par le droit pénal
Claire Saas, Université Paris-Sud

11h30 : La radicalisation religieuse saisie par le juge administratif
Frédéric Dieu, Maître des requêtes au Conseil d’État

11h50 : La radicalisation religieuse saisie par le droit de l’Union européenne
Vincent Bouhier, Université d’Évry

12h10 : La radicalisation religieuse saisie par le droit du numérique
Elise Letouzey, Université de Picardie

Débats

 

12h30 : Déjeuner libre

 

L’appréhension juridique détournée de la radicalisation religieuse

Sous la présidence de Frédéric Rolin

 

14h30 : La radicalisation religieuse saisie par le juge constitutionnel
Julien Bonnet, Université de Montpellier

14h50 : La radicalisation religieuse saisie par la Cour européenne des droits de l’homme
Mustapha Afroukh, Université de Montpellier

15h10 : La radicalisation religieuse saisie par le droit international
Yann Jurovics, Université d’Évry

Débats

16h00 : Radicalisation religieuse et droit d’asile
Florian Poulet, Université d’Évry

16h20 : La radicalisation religieuse en droit du travail
Yannick Pagnerre, Université d’Évry

16h40 : Radicalisation religieuse et droit privé
Dimitri Houtcieff, Université d’Évry

17h00 : Rapport de synthèse
Jacques Chevallier, Université Panthéon-Assas (Paris II)

Cocktail

 

 

Entrée libre - Inscription préalable obligatoire : https://www.eventbrite.fr/o/universite-evry-val-dessonne-ufr-droit-science-politique-13005906486

Colloque validé au titre de la formation continue des avocats


Université d’Évry-Val-d’Essonne
Amphi 150 (bât. Maupertuis)
3, rue du Père Jarlan
91000 Évry
Imprimer

Document